Réduction mammaire

Diminuer le volume de seins lourds et tombant à l'origine de gênes fonctionnelles et psychologiques telles que des douleurs dorsales et cervicales, macérations des plis ou difficultés à l'habillage par exemple.
Effectuée sous anesthésie générale, la résection est dermo-glandulaire, emportant la peau et la glande situées autour et en dessous de l'aréole qui est ascensionnée et repositionnée au bon niveau. Les cicatrices en forme de T inversé seront alors péri et sous aréolaires.
Une prise en charge partielle par l'Assurance Maladie est possible lorsque le poids de glande mammaire retiré est au minimum de 300 grammes par sein.
L'hospitalisation est en générale de 3 jours. Un drainage est laissé en place jusqu'à la sortie. Le port d'un soutien gorge de contention est nécessaire durant au moins 3 semaines jour et nuit. Tout effort physique est à proscrire durant 3 semaines et la reprise des activités sportives n'est conseillée qu'à partir du 3ième mois postopératoire. Les douleurs postopératoires sont le plus souvent faibles et bien contrôlées par les antalgiques.
La forme définitive des seins est obtenue en 3 à 6 mois.

Fiche d'information SOFCPRE

Reconstruction par lipomodelage

Reconstruire un sein partiellement ou totalement amputé suite à un cancer ou une malformation tout en lui donnant la souplesse d'un sein normal et sans cicatrice supplémentaire. La mise en place d'implants mammaires peut-être associé.

Sous anesthésie générale, du tissu graisseux est prélevé selon la même technique que la lipoaspiration (lien hypertexte vers lipoaspiration abdominale) sur le ventre ou les hanches par exemple. Après purification les cellules graisseuses sont réinjectées à l'aide d'une canule fine dans le sein par de multiples points de ponction et en multiples couches superposées ne laissant aucune cicatrice. Il s'agit d'une véritable greffe de cellules graisseuses.
Généralement et en fonction du volume mammaire à reconstruire, 3 à 4 séances de lipomodelage sont nécessaires.
L'hospitalisation de courte durée est de 1 à 2 jours. Un soutien gorge de contention est mis en place pour une durée de 1 mois jour et nuit. Les douleurs postopératoires sont le plus souvent faibles et bien contrôlées par les antalgiques, le plus souvent localisées au niveau du site de prélèvement.
Un délai minimum de 3 mois est nécessaire entre 2 séances afin d'apprécier le taux de prise des cellules graisseuses dans le sein. Ce taux est en moyenne de 50 à 70%.
Cette technique ne peut-être utilisée que sous certaines conditions ayant fait l'objet de recommandations nationales (pdf).

Fiche d'information SOFCPRE après mastectomie totale

Fiche d'information SOFCPRE après traitement conservateur

Augmentation mammaire

Augmenter le volume des seins en cas d'hypotrophie mammaire, corriger une asymétrie mammaire ou traiter une ptose mammaire. L'augmentation mammaire est le plus souvent effectuée par la pose d'implants, mais peut également sous certaines conditions être réalisée par réinjection de sa propre graisse.

La mise en place d'implants mammaires est réalisée sous anesthésie générale. La voie d'abord la plus fréquemment utilisée est la voie d'abord sous mammaire (dans le sillon sous mammaire), avec mise en place d'implants pré remplis de gel de silicone ou de sérum physiologique. L'implant peut être placé en avant ou en arrière du muscle Grand Pectoral, sa forme ronde ou anatomique et sa paroi lisse ou texturée. Les choix techniques ainsi que les caractéristiques des implants sont adaptés au cas par cas en fonction de l'anatomie et des attentes de la patiente.
Une prise en charge partielle par l'Assurance Maladie est possible lorsque la taille du bonnet est inférieure à A et avec demande d'entente préalable.
Un drainage aspiratif est le plus souvent mis en place lorsque l'implant est placé derrière le muscle. L'hospitalisation est de courte durée de 1 à 3 jours. Un soutien gorge de contention sera mis en place pour une durée de 1 mois jour et nuit. Tout effort physique est à proscrire durant 3 semaines et la reprise des activités sportives n'est conseillée qu'à partir du 3ème mois postopératoire. Les douleurs postopératoires, bien que plus importantes lorsque l'implant est placé derrière le muscle, restent le plus souvent modérées et bien contrôlées par les antalgiques.

Fiche d'information SOFCPRE

Cure de gynécomastie

Traiter une hypertrophie mammaire chez l'homme à l'origine d'une gêne fonctionnelle ou psychologique.

Le plus souvent effectuée sous anesthésie générale, la réduction du volume mammaire est réalisée par lipoaspiration complétée, éventuellement, par une résection chirurgicale du tissu glandulaire persistant par une incision au niveau de l'aréole.
Une prise en charge partielle par l'Assurance Maladie est possible lorsque la gynécomastie est d'origine glandulaire, à la différence de l'adipomastie d'origine uniquement graisseuse, et après réalisation d'un bilan endocrinien.
L'hospitalisation de courte durée est de 1 à 2 jours en fonction de l'étendue de la lipoaspiration et de l'éventuel geste de résection chirurgicale associé. Un vêtement de contention est mis en place pour une durée de 3 semaines à 1 mois jour et nuit. Les douleurs postopératoires sont le plus souvent modérées et bien contrôlées par les antalgiques.
Tout effort physique est à proscrire durant 3 semaines et la reprise des activités sportives n'est conseillée qu'à partir du 2ème mois postopératoire.
Le résultat définitif est obtenu entre 3 à 6 mois après l'intervention, après disparition de l'œdème et rétraction de la peau.

Fiche d'information SOFCPRE

Cure de ptose mammaire

Remodeler des seins tombant parfois "vidés", suite à une grossesse ou à un amaigrissement par exemple. La mise en place d'implants mammaires peut être justifiée.

Effectuée sous anesthésie générale, les principes chirurgicaux sont semblables à ceux de la réduction mammaire mais la résection est alors uniquement cutanée. Les cicatrices en forme de T inversé sont situées autour et sous l'aréole qui est repositionnée au bon niveau. Lorsque le volume mammaire existant est insuffisant à la réalisation d'un sein harmonieux, la mise en place d'implants mammaires est justifiée.
L'hospitalisation de courte durée est de 1 à 3 jours. Un drainage aspiratif est le plus souvent mis en place lorsqu'un implant est placé derrière le muscle. Un soutien gorge de contention sera mis en place pour une durée de 1 mois jour et nuit. Tout effort physique est à proscrire durant 3 semaines et la reprise des activités sportives n'est conseillée qu'à partir du 3ème mois postopératoire. Les douleurs postopératoires sont le plus souvent faibles et bien contrôlées par les antalgiques. La forme définitive des seins est obtenue en 3 à 6 mois.

Fiche d'information SOFCPRE

Cure de mamelons ombiliqués

Débrider des mamelons invaginés et rétractés dans l'aréole à l'origine d'inflammations ou d'infections locales ou d'une gêne esthétique.

Effectuée sous anesthésie locale, l'intervention consiste par une courte incision dans l'aréole à sectionner les canaux galactophores pour permettre l'extériorisation du mamelon.
Les suites sont simples et les douleurs légères facilement contrôlées par les antalgiques.

Fiche d'information SOFCPRE

Chirurgie de l'adulte

Exercice Libéral

Clinique Mathilde
Ascenseur vert 4e étage
4 rue de Lessard
76100 Rouen

Tel : 02 32 81 11 55
Fax : 02 32 81 11 78

Les prises de rendez-vous se font par téléphone du lundi au jeudi
de 08h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h00
le vendredi de 8h30 à 12h00.

Pour des raisons de confidentialité, aucun cas clinique ne sera publié sur ce site.
Cependant, des photographies pré- et post-opératoires pourront vous être présentées dans le cadre d'une consultation au cabinet.

Chirurgien plasticienOrdre des médecinsClinique Mathilde
©Dr Jean-Baptiste Leca | Webdesign : Stéphanie Boisset